lundi 25 décembre 2017

Belgian Underground -part 6-



Dernier numero pour l'année 2017 pour le Belgian Underground.
Daniel Hulet digne représentant de la bande dessinée Belge qui à marqué l'histoire
avec son "état morbide".
Suivi par un petit entretien avec Nicolas Derbaudrenghien 
(chanteur de Bathernay ou Slowly Please plus récemment en solo).
De retour en 1981 pour le Belgovideo + les liens et infos nécessaire
à votre connaissance du mouvement Belge underground.
En s'attardant un peu sur le patrimoine musicale,
on se rend vite compte qu'il y a de petites merveilles
pourtant si peu connue et si peu diffusée.
Pas de classement, ni de référendum, mais tout simplement un rendu,
et peut être le plaisir de vous faire découvrir quelques artistes ou groupes intéressants.
En attendant la suite avec de nouveaux numéros et de nouvelles découvertes,
je vous souhaite une bonne lecture,
et bien sûr mes meilleurs voeux pour l'année 2018..
Santé...


Sommaire


Image 1
Daniel Hulet
Image 2
Nicolas Derbaudrenghien/Bathernay/Slowly Please (entretien)
Le Belgovideo
Les liens et infos
La petite histoire ou le patrimoine..
Image 3



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Image 1


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Un certain état morbide





Dessinateur et scénariste belge, Daniel Hulet débute sa carrière comme publicitaire
avant de collaborer à plusieurs hebdomadaires dont Tintin et Spirou.
Il dessine "Pharaon" sur un texte de André Paul Duchâteau ou
"Les Chemins de la gloire" avec Jan Bucquoy et beaucoup d'autres choses.
Mais je vais plutôt m'attarder sur sa période "morbide".

De 1987 à 2005 il y a eu :

La trilogie de "L'état morbide",
trilogie sombre dans un climat post-industriel chez Glénat.

"Voyages en tête étrangère - L'énergumène" (one shot chez Soleil Prod).

Seconde trilogie avec "Immondys au delà de l'impossible
pour ouvrir la collection "Carrément BD" des Éditions Glénat.

Et "Extra-Muros" série (toujours en 3 tomes chez Casterman)
avant sa mort en 2011.

Dessinateur souvent associé à la musique et plus précisément au rock alternatif en passant par la cold wave et défenseurs de la belgitude jusque dans ses planches comme ici même on peut apercevoir la couverture de Front 242 "No comment"
dans la planche 23 (page 27) du tome 1 de l'état morbide .


ou ici avec le logo de Einsturzende Neubauten.

Le sombre et magnifique Etat Morbide pour les Editions Glénat,
trilogie dont il assure scénario et dessin et où il met à jour toutes ses obsessions
dans un climat punk et post-industriel.

Extrait de L'état Morbide - Le passage Avide Tome 2
• • • • •

Avec Immondys, album qui inaugure la nouvelle collection Carrément BD des Editions Glénat,
il pousse encore plus loin les angoisses esthétiques et morales qu'il abordait
dans L'Etat Morbide.

Une lumière ignorante... capture l'apparence sur mon effroi... Je suinte d'un agglomérat de chairs grises et bouffies... Mais qui est je " ? "

" Je est un autre " répondrait l'ami Rimbaud à cette question liminaire et fondamentale de la nouvelle oeuvre de Daniel Hulet.
Immondys se présente sous la forme d'un cauchemar éveillé, mêlant éléments autobiographiques et fantasmagories macabres.
L'histoire d'un homme qui cherche son identité, qui traque le réel parmi le fantasme.
" D'une créature déjà rongée... Un remous de la matière... Je divague... Le temps m'a manqué... Je ne m'appartiens déjà plus... "
L'univers d'Hulet est ici encore plus abouti que dans ses travaux précédents,
nous rappelant aussi bien Francis Bacon et David Lynch que Jorge-Luis Borges.
Borges qui est à juste titre cité dans cet ouvrage d'une profondeur et d'un pessimisme absolus, d'un aboutissement et d'une richesse rares : " Nous acceptons facilement la réalité, peut-être parce que nous sentons que rien n'est réel ".

Extrait de Immondys au-delà de l'impossible -1- Le casse-tête

Ce grand artiste laisse une œuvre foisonnante et sans concessions.
Parfois surnommé le Bilal  belge, Daniel Hulet était également un grand connaisseur de Bruxelles
qu'il a beaucoup représentée dans ses albums, et un coloriste hors-pair.





Les Liens

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Image 2

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Un peu de douceur s'il vous plaît


Petit entretien avec Nicolas Derbaudrenghien leader du groupe -Bathernay-
et plus récemment avec son projet solo -Slowly Please-
que vous pouvez (re)découvrir ici même, avec l'album
"Chalk Farm" sorti sur God Hates God Records il y a peu de temps.
Et Bathernay un peu plus en dessous.
Justement parlons de -Bathernay-
Projet shoegaze indie mêler de post rock mélancolique,
toujours doux même si agressifs dans le jeu des instruments.
-Slowly Please- projet plus personnel, plus planant et toujours doux..
Nicolas va nous en dire un peu plus dans cet entretien..
Je vous invite à découvrir ces deux projets ►


   Artwork Vdwig22.



L'entretien

°°Pour commencer peux tu nous raconter ton parcours musicale depuis le début ?

Ca risque d'être long. Je vais essayer de synthétiser pour ne pas perdre de lecteur dès la première question! J'avais douze ans quand j'ai commencé le saxophone au conservatoire. J'ai fait ça quelques années mais le côté scolaire du solphège m'a démotivé.
Vers 1990, j'ai acheté une guitare acoustique d'occasion à mon ami Gilles Haumont (Little Legs).
A suivi ma première guitare électrique, vers 1991. Et puis mon premier groupe, Tchernopils (Fred Durez au chant, Fabrice Lowys à la batterie, David Quinaux à la basse et Thibaud Dewitte à la guitare). Du punk bien engagé! Enfin du punk quoi! Et donc les premiers concerts.
A l'époque, quand tu jouais dans une salle pouvant accueillir 80 ou 100 personnes, et bien il y avait au moins 80 ou 100 personnes!
Les concerts, comme n'importe quelle autre soirée, ça attirait toujours plein de monde. Et donc ça reste de fabuleux souvenirs mais surtout de bonnes premières expériences musicales.
Après, vers 1994, il y a eu Alif: 4 percussions (Momo, Jean-Michel Ruchot, Jean-Yves Herpet et Vincent Duc), un clavier (Jean-François Hovinne, il fabriquait lui même ses effets qui étaient branchés sur un clavier basique. Il avait un son fabuleux).
Et là aussi des concerts dans des bistrots, des festivals,...
On avait même joué sur un char pour le carnaval de Tournai.
Et puis après, vers 1998, changement radicale de style. J'intègre Chloé (entre rock et chanson française). J'avais bien bloqué sur leur premier album dont le single "Automatique" passait régulièrement sur Radio 21. J'ai rencontré Philippe Lempereur, le chanteur- guitariste, au Bouchon à Tournai. On a discuté, le courant passait bien et c'est comme ça que j'ai intégré le groupe. Il y avait
également Thibault Lempereur à la batterie et Réginald Hurt à la guitare. C'était mes premières expériences au clavier. J'utilisais aussi un sampleur, un séquenceur, un vieux synthé modulaire et, évidemment, ma guitare.
Ensuite, vers 2003, mon premier projet solo, Nil Obstat. C'est Mu qui s'occupait du management. Des concerts dans des centres culturels, des festivals. J'ai même eu l'opportunité de participer aux Chantiers des Francos à Spa avec une semaine de résidence dans la salle du Petit Théâtre.
Encore une bonne expérience.
En 2007, nouveau job. Je fais les 3 postes (nuit, après-midi, matin). Ca me bouffe du temps et de l'énergie. Métro-boulot-dodo. Je met la musique de côté. Je joue encore un peu à la maison, sans plus.
En 2011, je quitte mon boulot pour un autre. j'ai à nouveau plus de temps pour moi et donc du temps et de la motivation pour la musique.
Je décide de créer Bathernay. Et toujours Mu au management. J'avais rencontré Hell Seb, via le net, peu de temps avant. On avait joué chez moi quelques fois et puis on s'était perdu de vue.
Mu met une annonce sur le net pour trouver des musiciens afin de former Bathernay.
Un premier line-up est constitué. Plusieurs mois de répètes et puis les premiers concerts. Viennent ensuite les rencontres avec les groupes montois (Eric In The Kitchen, Swingers, Life Of An Owl In Alaska, Sylphides, Pharma,...), X-Scandalous asbl, les retrouvailles avec Hell Seb.
Et puis la sortie du premier album de Bathernay, "Moldy", en 2015 suivi d'une rafale de concerts un peu partout...

°°Ton premier album solo "Chalk Farm" (que j'aime beaucoup), sorti sur le netlabel God Hates God Records. Peux tu nous raconter la genèse de cette album et pourquoi le "besoin" de faire un album solo ?

J'avais vraiment l'envie de refaire un projet solo. Je voulais être seul aux commandes (enfin, presque seul puisque c'est Hell Seb qui a fait le mastering) car j'avais des idées bien précises pour les compos et le son que je voulais pour "Chalk Farm".
Tout a commencé par quelques impros enregistrées chez moi. Ensuite d'autres prises de guitare, synthé ou batterie se sont ajoutées au fur et à mesure. Et puis j'ai pris une semaine de congés pour aller à Londres avec Mu.
Quand nous sommes revenus de Londres, j'avais plein d'idées pour terminer le LP.
A commencer par le titre du LP: "Chalk Farm", c'est la station de métro qui se trouvait face à notre hotel. C'est aussi le titre de la 5° piste dans laquelle on entend la voix et les sons du metro captés avec mon Tascam un soir en revenant du centre de Londres vers notre hotel.
le 2° titre,"Keep straight on this road", c'est tout simplement ce que nous a répondu un gars à qui on avait demandé notre chemin, pour aller vers le quartier de Camden Town.

°°As tu essayé de l'envoyer à un label (et non netlabel) belge ou étrangé ?

Non, je voulais juste qu'il soit sur le net. Ecoutable et téléchargeable par tout le monde.

°°La chanson "Tatoo" qui débute superbement l'album tout en douceur,
que peux tu dire sur l'histoire de ce texte et de ce morceaux?

Ha, ce texte là n'a rien à voir avec Londres. Tout est parti de l'arpège qui court tout au long du morceau.
Le texte, je l'ai pondu alors que je faisait un premier mix entre tous les instruments.
Je trouve qu'il traduit bien ma passion pour la nature, la lenteur et l'envie de rester optimiste.

°°Que deviens Bathernay ? Je me rappel vous avoir vu jouer plusieurs fois, dont une fois dans une vitrine à la médiathèque de Mons pour l'occasion d'un festival organisé par l'O.M.A. et je crois que le line up à completement changé depuis,
qu'en est il aujourd'hui?

Bathernay n'est pas mort! Juste en stand-by. On a fait beaucoup de choses en 2015 et 2016. Album, concerts, résidence,...
Pour l'instant, chacun est occupé dans d'autres projets: Eric et Guilhem dans Eric In The Kitchen et Yvan est bien occupé avec son taf d'ingé son et ses différents groupes.
Quand on reprendra, il faudra trouver un autre batteur. Guilhem préfère arrêter.
Donc le line up va encore changer!

°°Vous avez participé et avez été dans les 14 sélectionnés au tour de chauffe,
En quoi consiste ce Tour de chauffe et quel expérience en avaient vous retenu ? qu'est ce que cela vous a apporté ?

Tour de Chauffe, c'est un dispositif d'accompagnement pour les groupes de la région Lille-Courtrai-Tournai. ils proposent une résidence de 5 jours pour travailler ton set sur scène dans d'excellentes conditions de son, d'enregistrer au Studio K, de participer à leur festival,...
Tu as la possibilité de travailler le chant, des conseils pour bien accorder une batterie, etc, etc...
Pour ma part, c'est tout le travail de ma voix qui m'a apporté le plus. Il y a eu aussi les 2 titres enregistrés au Studio K qu'on a mi sur l'album. Et puis plein de rencontres...


















°°Une question qu'on se pose souvent je crois à propos de groupe que l'on aime..
Qui composent les chanson de Bathernay? toi seul ou en groupe?

J'ai composé seul tous les titres. Ensuite, tout a été retravaillé en groupe. Oli a composé toutes les lignes de basses. Eric a un son de guitare et une façon de jouer bien à lui. Il a apporté une réelle énergie, du noise qui se mélange bien avec mes mélodies.
Guilhem s'est inspiré des rythmiques que j'avais créées pour ensuite les modifiées à sa manière.
C'est important que chacun puisse s'exprimer et apporter sa touche.

°°Quelles sont tes influences majeures, musique, cinema, ... ?

Pour le cinéma j'adore David Lynch. J'avais 18 ans quand "Wild at Heart" est sorti en salle. C'était ma première claque cinématographique.
J'aime également Ken Loach ou encore Michael Haneke. Un autre de mes film culte est "Li" de la réalisatrice belge Marion Hänsel.
Mes influences musicales sont très diversifiées. Ca va de Wim Mertens à Sonic Youth. D'autres noms comme ça au pif? Sore Eros, God Machine, William Basinski, Deerhunter, Yo La Tengo, Braeyden Jae, Mogwai, Beach House,...

°°Ton plat favori ?

Le plat pays!

°°Jolie réponse !! Ton endroit favori ?

Personnellement, je n'ai pas à me plaindre. J'ai un boulot, une maison, un frigo régulièrement rempli. Mais je trouve ça navrant de vivre dans un monde où il y a tellement d'inégalités.
Donc, mon endroit favori serait une planète où tout le monde aurait le droit de vivre heureux,
ce qui est malheureusement loin d'être le cas pour beaucoup de gens.


           Winter will be back - Live @ Le Botanique/Bxl 2016


°°Puisque ça va être le moment des référendums, peux tu nous dire ton "top 5" pour cette année 2017 ?

Godspeed You Black Emperor "Luciferian Towers"
Windy and Carl "Blues for a UFO"
Midwife "Like author, like daughter"
Ludmila "1 day, 1 track"
Jefre Cantu-Ledesma "On the echoing green"

Je ne crois pas que ce soit mon véritable top 5. Pas facile de faire un classement.
Il y a tellement de choses fabuleuses qui sortent tout les jours.

°°As tu d'autres projets, groupes ?

Il y a plusieurs titres en chantier avec Yvan (Iban). On travaille sous une formule "cadavre exquis". C'est à dire que l'on se renvoie les projets
audio après avoir ajouté une guitare, ou une voix, une basse... On a pas fixé de Dead Line. Chacun fait ça quand il a le temps. Donc ça sortira dans 1 mois? ou 3? ou 6?...
Et puis il faudra trouver un nom à notre duo. Slowly Iban? Ou alors Code Please?

°°Code Please c'est pas mal !! Tes projets à venir ?

Une collaboration avec Mat Buisson (Life Of An Owl In Alaska). Absolument rien de concret pour l'instant, on n'a fait qu'en parler.
Mais ça va se faire, j'en suis certains!
Et puis un 2° LP de Slowly Please.
Il y a déjà quelques guitares et synthé enregistrés.

°°Le mot de la fin ?

Venez nombreux à la 2° édition du festival "En attendant le printemps". C'est à Dour le samedi 3 février 2018 et c'est organisé par X-Scandalous asbl.
Tous les renseignements sont sur la page événement FB.
Et puis merci Pat pour cet entretien.

°°De rien Nico c'était un plaisir..


à savoir ► dans l'édition de février 2018 de Belgian Underground, entretien avec X-Scandalous asbl au sujet entre autres de cette 2° édition du festival "En attendant le printemps".



Les Liens



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Le Belgovideo
retour en 1981

Red Zebra - The art of conversation 1981


Luc Van Acker - Frozen tears 1981 (audio)

Snowy Red - Deep desire 1981 (audio)



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

Les liens et infos

Le signaleur (court mètrage)
La Merditude Des Choses (film)
playlist/film belge
la-liste-de-tous-les-festivals-belges-de-l-ete 2018
la petite fanzinotheque belge
maisondurock.blogspot
stef kamil carlens.be


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


La petite histoire (ou le patrimoine)  
(Ou plutôt une petite partie non exhaustive du patrimoine...
je pourrais remonter plus loin que 1981 et en choisir beaucoup d'autres..)

Aboslute Body Control "Absolute Body Control" 1981 Body Records.

Polyphonic Size "P.S." 1981 Sandwich Records.

TC Matic "L'apache" 1982 EMI Music Belgium.

Front 242 "Geography" 1982 New Dance.

Snowy Red "The Right to Die" 1982 Dirty Dance.

Arbeit Adelt "Jonge Helden" 1983 Parlophone.

Red Zebra "Maquis" 1983 Parlsey Records.

Siglo XX "Dreams of Pleasure" 1983 Antler Records.

Rank Z'Heroes "Heartbit" 1984 Big Heat.

The Neon Judgement "1981/1984" 1985 Scarface Records.

The Dice Are Rolling A Play it Again Sam Records "Various Artists" 1986 Pias.

La Muerte "Every Soul By Sin Oppressed" 1987 Soundwork.

Poésie Noire "Tales of Doom" 1987 Antler Records. 

The Klinik "Plague" 1987 Antler Records.

The Weathermen "The Black Album According to the Weathermen" 1988 Pias.

Univers Zero "Heresie" 1991 Cuneiform Records.

dEUS "Worst Case Scanario" 1994 Bang Music / Island Records.

Zita Swoon "Music Inspired by Sunrise - A Film by F.Murnau" 1997 Pias.


Dead Man Ray "Berchem" 1998 Heaven Hotel.

De Portables "Rosegarden" 2011 K-RAA-K.

And more...
...

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Image 3

Belgian Underground -part 7- courant Janvier 2018 avec un entretien d'Eric in the Kitchen et beaucoup de Belgitude à découvrir...
d'ici là .. fume, fume c'est du Belge...
• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

lundi 18 décembre 2017

Belgian Underground -part 5-


Voici la cinquième partie de Belgian Underground.
Il se passe beaucoup de chose dans l'underground Belge,
de bonnes et de moins bonnes.
L'arrêt définitif (ou pas) de salle de concert comme le Magasin 4,
ou le Barlok dans quelques mois.
Deux des derniers endroits "underground" de notre capitale
(qui n'en est pas moins la capitale de l'Europe) triste...
Mais aussi Le Labo de Dour (anciennement La Cave) qui ferme ses portes là tout récemment.
Et pourtant, il y a une multitudes d'artistes, musiciens ou groupes
qui revendiquent cette scène.
La culture "underground" n'est malheureusement pas très considérée chez nous.
Un des artistes les plus "réputé" dans ce milieu underground en Belgique
pour commencer cette part 5 qui n'est ni plus ni moins que Rudy Trouvé,
et le label Les Disques du Crépuscule sont à l'honneur.
Comme d'habitude le Belgovideo (en 2 parties) et les liens, infos et images
pour terminer ce numero.
Merci à ceux qui suivent ce Blog.
N'hésitez pas à vous abonner, c'est gratuit...
Rdv pour la part 6 très bientôt..



Sommaire
Image 1
Rudy Trouvé
Image 2
Les Disques du Crépuscule
Le Belgovideo
Les liens et infos
Image 3


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Image 1

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Rudy Trouvé

































Avez vous déjà remarqué ou entendu la guitare jouée sur une corde dans "Worst Case Scenario" de dEUS? C'était lui.
Avez vous déjà vu la pochette de l'album "Stained Glass" de Kiss My Jazz? C'était lui aussi.

Membre fondateur de dEUS, et présent sur ses deux premiers albums, Rudy Trouvé est une figure emblématique de la scène musicale belge.
On l'a vu dans dEUS certes, mais aussi dans Dead Man Ray, Kiss My Jazz, Gore Slut, I H8 Camera, Tape Cuts Tape, The Love Substitutes, en sextette ou en septette, et plus récemment dans The Mechanics (avec Mauro Pawlowski) et il a sorti "40 à 50 albums" du haut de ses 50 ans. Aussi fondateur du label Heaven Hotel, il est également un peintre accompli, comme en témoignent les nombreuses pochettes d'albums dont il est l'auteur.
La peinture de Rudy Trouvé est à l'image de sa musique, sombre et intimiste, des huit clos, des personnages obscurs ...

some record covers

"j'aime bien faire de tout et le plus possible. Des concerts mais pas trop. Je ne suis pas capable d'interpréter des disques, je me vois plutôt comme un type de l'art figuratif, un sculpteur de sons. Le bruit et le son sont aussi des arts." R.Trouvé.   


Il se décrit lui-même comme un fétichiste de l'audio et comme un mauvais guitariste.
Son son de guitare "lofi" est reconnaissable par des milliers et tout cela fait de Trouvé l'un des artistes
les plus respectés de la scène musicale belge.
Considéré comme un grand improvisateur, au cours de jam sessions et de concerts expérimentaux.
Il a partagé la scène avec Mauro Pawlowski, Zeitkratzer Ensemble (Allemagne), Marc Ribot (États-Unis), Pierre Bastien, Pierre Berthet,
des membres de DAAU, Zita Swoon, Tom Barman...

Dead Man Ray

Rudy Trouvé reste cet "étrange objet du désir". Ses prestations en solo, débutées il y a six ou sept ans, rassemblent musique et visuel, l'un répondant à l'autre avec une part d'improvisation qui varie. Rudy "bricole" de petits films projetés en scène et leur fournit une BO, chantée ou pas, selon ses envies du moment.

Découvrez ici "It is moving" titre paru sur "Rimbaud Tape" chez Luik Records.


ou ici avec The Mechanics.


Et ici avec dEUS.


Les Liens

https://www.jezusfactory.com/
http://www.heavenhotel.be/
gore-slut-live-at-nandrin-1997
jezus-factory-records-sampler-freedownload
discogs.rudy.trouvé
discogs.Dead-Man-Ray

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Image 2

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Les Disques du Crépuscule



Les Disques du Crépuscule, maison de disque fondée à Bruxelles en 1980 par les journalistes Michel Duval et Annik Honoré, en collaboration avec le designer Benoît Hennebert.
Au début, les activités comprenaient des événements live sur le célèbre site Plan K (Joy Division, Echo and the Bunnymen, Orange Juice), ainsi que des singles de A Certain Ratio, Section 25 et The Durutti Column sur Factory Benelux.
Le premier album de Crépuscule, un élégant coffret de cassettes / livres intitulé From Brussels With Love, est arrivé en fin d'année 81, avec un certain nombre d'artistes qui sortiraient des disques sur le nouveau label : Gavin Bryars, Michael Nyman, Harold Budd, Bill Nelson, Richard Jobson and the Names. Au cours de sa première année, ils ont également publié divers singles de Cabaret Voltaire, Josef K, Tuxedomoon, Antena, Ludus, Malaria !, Marine, Mikado et Soft Verdict (alias Wim Mertens), entre autres, ainsi que deux autres compilations éclectiques: The Fruit of the Original Sin, and Ghosts of Christmas Past.




Entre 1982 et 1990, un groupe d'artistes remarquablement cosmopolites se réunis dans la capitale belge, notamment Paul Haig, Wim Mertens, Isabelle Antena, Anna Domino, Alan Rankine et les membres de Tuxedomoon, Blaine L. Reininger, Steven Brown.. Certains des disques qu'ils ont faits étaient pop, d'autres étaient d'avant-garde ou le mélange des deux.


Les Disques du Crépuscule entretient des liens étroits avec Factory Records à Manchester et exploite également des filiales au Royaume-Uni (Opération Twilight) et au Japon (Crépuscule au Japon). 1984 voit l'inauguration d'Interférences, une chic brasserie cosmopolite de la rue de la tête d'or, juste à côté de la Grand Place. Une sorte d' Haçienda au centre-ville de Bruxelles, mais avec une meilleure carte des vins.


Au cours des années 1990, l'éclectisme Crépuscule s'est étendu à Ultramarine, Cathy Claret, The Jazz Passengers et John Cale, tandis que dans les années 2000, le label s'est brièvement déplacé à Paris, se concentrant sur les bandes sonores et le marché domestique français. 2013 a vu le retour du label en version classique avec des éditions spéciales d'Isabelle Antena, Tuxedomoon, Pale Fountains, Anna Domino, Paul Haig, Ludus, Josef K, The Names, Steven Brown et Allez Allez. Le label revitalisé a également publié de nouveaux projets de Marnie, Deux Filles, Marsheaux, 23 Skidoo, Blaine L. Reininger et Les Panties.
En janvier 2016, le label a sorti Ni d'Eve, Ni d'Adam, une toute nouvelle compilation marquant 35 ans d'activité crépusculaire, organisée par James Nice et Michel Duval.


23 Skidoo - Shrine

                                                                        
Brian Eno: From Brussels With Love - Interview

La compilation était intentionnellement internationale,
avec la France (Radio Romance), la Belgique (Les Noms),
l'Allemagne (Der Plan) et même l'Ecosse (Richard Jobson) tous représentés,
ainsi que les contingents britanniques et américains plus familiers.
Le design, lui aussi, séduisait Continental, avec un texte imprimé dans une variété de langues,
et de copieuses illustrations de bandes dessinées de Jean-François Octave
qui reflétaient l'obsession belge pour la bande dessinée.

18 pistes, de nombreux noms familiers,
quelques invités spéciaux et un design alléchant rendent cette expérience aussi agréable
que les autres compilations Crépuscule plus anciennes.
Ni D'Eve et Ni D'Adam se joignent à From Brussels With Love, the Fruit of the Original Sin,
Moving Soundtracks, Ghosts of Christmas Past et The Quick Neat Job,
comme un important document sonore de l'empreinte du label.


Les Liens

From Brussels with love version cassette audio.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Le Belgovideo

Belgium Underground / Samy Birnbach

Siglo xx - Sister Suicide / 1987

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 
Quelques Liens en +



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Image 3


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

mercredi 15 novembre 2017

Belgian Underground -part 4-

4em volet pour les Belgian's Underground.
il n'y a pas que la musique dans l'underground Belge.
Si vous avez suivi certains liens dans les parties précédentes, vous aurez remarqué
qu'il y avait du cinéma (Belge), des images (Belge), des docus (Belge), etc..
Non pas que je sois patriote ou nationaliste, non cela n'a rien à voir.
Simplement j'aime la culture de chez nous, que ce soit en musique ou en art en générale,
et je crois qu'il y a assez de matière pour encore pas mal de -part- !
Donc pour débuter cette fois : le surréalisme Belge
et son mouvement qui à vu le jour début du siècle.
Ensuite en seconde partie, une petite visite chez Hell Seb
fondateur et créateur du netlabel God Hates God Records
et figure connue chez nous pour ses projets en collaboration ou en solo.
Un Belgovideo en 3 parties sur les beaux jours du rock Belge et
pour finir sur les liens et infos
tout en restant dans la Belgitude :)


Sommaire

Image 1
Le surréalisme en Belgique
Image 2
Hell Seb (entretien)
Le Belgovideo
Les liens et infos
Image 3


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Colin Raff / image 1


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Le Surréalisme en Belgique

La Belgique est le seul pays à avoir connu deux groupes surréalistes distincts.
Le plus ancien vient de Bruxelles autour de la forte personnalité de Paul Nougé,
tandis que l'autre groupe, sous la houlette d'Achille Chavée,
fit du Hainaut "la seconde patrie du surréalisme". (A.Breton).

Si le Surréalisme de Belgique ne se concrétise officiellement qu'en 1926,
il résulte d'une série d'expériences antérieures qui,
en majorité, découlent du profond malaise de l'Europe après la première guerre mondiale.
En 1924, l'année de la rédaction du Manifeste, le premier tract de Correspondance,
revue qui annonce déjà le groupe de Bruxelles, est lancée.
Plus qu'une exploration esthétique ou littéraire,
les surréalistes de bruxelles revendiquent une revanche avant tout morale, 
exprimée à travers la célèbre phrase de Paul Nougé :

"L'avènement d'un art nouveau ne nous préoccupe pas...
il s'agit de vivre."




Dès 1926 la Belgique intègre les principes surréalistes français.
Magritte sera au centre d'un grand groupe d'amis surtout d'écrivains, comme Goemans, Nougé, Mesens et plus tard Scutenaire,
tous animés par un même esprit subversif.
Déjà en 1923, suite à la découverte d'un tableau de Chirico,
Magritte abandonne la peinture abstraite: "la forme ne m'intéresse pas, je pèche des idées".
A partir de 1927, et pendant 3 ans, Magritte et Goemans rejoignent le groupe français à Paris mais en 1930,
après une dispute avec Breton, Magritte revient en Belgique.
Le surréalisme belge se distingue nettement des théories de Breton sur la conception de l'image.
Elle n'est ni le résultat d'une écriture automatique, ni le fruit du hasard mais produit d'une démarche longuement réfléchie.
La question de la connexion entre l'objet réel, son image et les mots le définissant
sera au centre de la révolution surréaliste de Magritte.

La différence entre les Belges et les Français portait plus sur la méthode. Les Belges n'acceptaient pas l'écriture automatique. Par exemple, Magritte soumet d'abord des croquis et en parle à ses amis avant de terminer ses tableaux. Sa peinture est tout le contraire d'une peinture instinctive et inspirée, elle est très concertée comme les textes de Paul Nougé et de l'instar de quelqu'un comme Paul Valery. Ce qui les distingue des surréalistes français, c'est l'importance qu'ils accordent à la musique. On peut rappeler "La conférence de Charleroi" de Paul Nougé, un texte très important sur la musique. Ils comptaient d'ailleurs parmi eux un musicien, André Souris.

         Paul Nougé



Marcel Mariën, Muette et aveugle, 1945, coll. Fédération Wallonie-Bruxelles

Les surréalistes cherchent à donner à l'art et à la vie un sens poétique bouleversant en explorant des données nouvelles
comme le rêve, le hasard, l'inconscient, le désir, l'irrationnel, le mystère ou l'absurde.
Ils accordent le désir de toute puissance et la beauté hors des cadres stéréotypés.
L'art doit rendre visible l'invisible, la poésie doit dire l'indicible.

Marcel Mariën - L'accord parfait 1977.
Moulage d'une main, touches de piano,
velours et dentelle dans un coffret plexiglas.
Signature, titre et date au revers.
©Sabam Belgium




et plus récemment ... même si on ne peut plus parler de "mouvement", il y a quand même une relève assurée,
et ce dans des arts différents comme la BD,  la musique, la littérature et bien sûr la photo et le cinéma
(en court métrage le plus souvent).... quelques exemples ci dessous ►


Kama & Seele - Cowboy Henk
Cowboy Henk est principalement connu en Flandre,
où ses aventures mêlant sexe et "nonsense".
Les éditions Frémok en ont tiré en 2013 un recueil traduit en français.


Daniel Hulet, créateur de la série "L'état Morbide" ou "Extra Muros"


Arno, image tirée de le vidéo "The Show of Life"
                    
                    The Hat's Desposable Man.
      Court métrage réalisé par O.M.A. (One Minute Art). 2013


Les Liens


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Image 2


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Un Voyage Pour L'enfer

Fondateur et créateur du netlabel God Hates God Records en 2013 (catalogue de plus de 400 releases).

Hell Seb connu sous ses projets Bloody Blue, HS, Land Maker ou en collaboration avec BBS, Slow Blood, Paradis Acide ou
L'anthracite et quelques autres encore.. (pour en savoir plus, voir les liens en bas de l'article).
Très prolifique, il a du sortir une bonne dizaine d'album depuis janvier sous plusieurs projets différents.
D'ailleurs un album sous le nom HS vient de voir le jour chez Sirona Records.
C'est donc la bonne occase pour une entrevue avec le boss de GHGR !

Bloody Blue.. un homme de l'ombre pour une production sombre et minimale..

Trouble by Bloody Blue 2017
___ _____ ______ ______ __________ _____ ___________ ____ _______ ______ ________ _____ _____ _____ ___ __ ______ _____ ___ _____ __ __ _

L'entretien

°°Avant de commencer, je voudrais que tu tendes la main sur la bible de l'underground,
et que tu jures que tu diras toute la vérité , rien que la vérité !

Je le jure !

°°Pour débuter, j'aimerais que tu nous parles un peu de ton parcours musical?

Hello Pat, ...
Pour résumer,
80's, NewBeat, skater dans l'âme, les années qui suivirent c'est déjà dans la rencontre et l'ouverture aux autres
que j'ai découvert peu à peu la scène de la planche a roulettes via Faith no More, Bad Religion, Beatie Boys, and more ...
Début 90's un ami s'entiche d'une basse et du son de l'époque avant que n'arrive
le dirty boom MTV avec Nirvana et consort, subjugué, innocent mais enfin dans mon élément,
nous étions quelques uns, motivé, nous fondions notre groupe ...
Le bassiste évidement (Ólafur Christiánson pour ne citer que lui, Bathernay, Eric in the Kitchen), a la basse, 
le batteur sans batterie, et moi je me suis auto proclamé guitariste chanteur, sans guitare ... 
Ados quoi, le rêve, le pied intégral enfermé dans un local pour une bonne dizaine d'années ... and more, 
avec certainement moins de cinq scènes dans les lattes mais ... la hargne nous l'avions.
S'en suivra en toute logique l'approche des potards et de l'enfermement synthétique, un parcours émotionnel 
entre passion et dépression sans pour autant être curieux en terme de nouvelles découvertes , cela viendra plus tard...

°°Et GHGR , qu'est ce qui t'a ammené à lancer ce netlabel?
qu'est ce qui s'est passé dans ta tête ce jour là?

On m'avait parlé d'un Netlabel où il y avait possibilité de filer un track pour une compilation, 
ayant essuyé un refus (amicale), mais étant curieux face à cet univers impitoyable (LOL) 
j'ai fait quelques recherche sur le sujet, au delà de faire de nouvelles connaissances dans le milieu,
et je me suis lancé dans un groupe Facebook,  The Artvengerz lié en parallèle à un groupe Soundcloud du même nom, 
une compilation nommée Freedom Pleasure and Safe en est tirée incluant ce track en question, ne sachant où la sortir,
je fonde dans la foulée GodHatesGodRecords, Dieu hait Dieu, l'homme hait l'homme, sorte de conclusion pseudo philosophique
sur la bêtise humaine, un Netlabel ouvert aux partages et aux bonnes vibrations, nous étions déjà amis (Pat/Sylphides, l'interviewer :p)
depuis 2010 plus ou moin, via nos projets respecifs et je t'ai vite demandé d'être de la partie pour faire tourner la boutique, 
j'en profite d'ailleurs pour te remercier car tu assures grave, alors que je perds souvent la boussole dans la diversité des projets ou je m'engouffre :p

°°Ton rêve le plus fou (musicalement parlant)?

Une partie de ma curiosité inexploitée je dirais, faire du son à l'image ...

°°Ton "vrai" rêve le plus fou?

Avec David Lynch ... 😛

°°Après avoir sorti la série CIRCLE de Bloody Blue (9 volumes avec des invités) sur GHGR,
et quelques autres hommages je crois.. si justement je te cite David Lynch tu dis quoi?

Je dis que je suis FOU  ... ET QUE JE PRIE POUR UNE SAISON 4 DE TWIN PEAKS !

°°Et en arts en generale? a part David Lynch..

J'ai juste envie de dire que "la vie" est un art et que beaucoup de choses m'intéressent,
m'interpellent, anodinement, je trouve ça beau.

























°°Que penses tu de la Belgique et de sa politique vis à vis de l'Europe
et tout ce qui suit? et par rapport à la culture on en est ou?

C'est merdique, la culture trinque également ...
Des gens sont actifs en terme de faire bouger "leurs" choses, et cela fonctionnent, 
comme pour nous, mais globalement rien ne change, je ne dirais pas que c'est peine perdue,
mais que l'époque qui nous à faite et nous anime encore est révolue, et pour de bon.
Nous avons la chance sur Dour d'avoir un collectif sous forme d'ASBL du nom de X Scandalous
qui avec peu de moyens mais surtout beaucoup d'efforts organise et met en scène la crème 
des bands locaux et d'ailleurs, l'underground, un monde de connections, de convictions.
Quelques sorties physique ou digital sous forme d'EP et de compil sur GodHatesGodRecords témoignent 
de cette richesse souterraine qui j'espère un jour sautera à la gueule de tous comme une évidence, 
pour peu que l'on s'y intéresse ...  

°°Tu as pas mal de projets, bloody, HS, LandMaker,
ou en collaborations Slow Blood, BBS, L'anthracite, et j'en passe..
en gros quelle est la différence entre ces projets et comment t'y retrouves tu?

Par époque et configuration sonore lors du processus de création:

2010/2015 pour Machinal Suicide Technology, LandMaker/LndMthrFckr, Larry Birth,
c'est de la pure MAO dédié electro et reprend toute la période 
ou j'ai seulement acquis l'outil informatique et quelques connaissances de base sur logiciel,
je bossais et bosse toujours le sujet, j'éprouve énormément d'intérêt à comprendre enfin ce qui me passe par la tête ...
2015, HS en est l'aboutissement parallèlle certainement, toujours avec ce qui me passe par la tête mais
avec des influences et un style sur papier définis comme minimal, en terme d'exercices !!!
Un petit dernier à vu le jour chez Sirona Records et a pas mal de downloads, Suicide Synthétic,
en compagnie de Poppy Ruth Silver sur un titre, autant dire que je suis fier de ce résultat, 
cela en est un à mon sens, dans la gratuité c'est la quantité qui renforce le sentiment d'un partage
réussit, de faire quelque chose qui interpelle une autre personne que toi, et de pas être si nul finalement.

... Au préalable j'ai toujours eu une gratte dans les mains et comme tout est cyclique
retomber là dedans à amené le projet bloody blue vers 2014 en mode one man show, improvisation live, 
autour d'effets divers comprenant du loop et un confort de jeu rétroactif (couché par terre...) ...

Etant un projet ouvert à la collaboration sous cette configuration, certaines ont vite prises leur propre identité,
d'où le nombre de projets, BBS, (bloody blue/Sylphides) avec deux EP en ligne et un troisième sur papier, reste prioritaire avec bloody blue
en terme de compositions et de prestations, nous y jouons tout les deux (Pat, tjrs)
et c'est une chance incroyable de partager la scène ensemble ... (Next live, 15/12/2017 Barlock, BXL) !
Généralement c'est surtout l'échange de données qui compose le reste de mes collaborations ...

WRAPPEDiNC4 avec Linde Wegener, 
Paradis Acide avec Caroline Dahyot, 
l'Anthracite avec l'sot du 74 Guillaume Steenhaut, 
Slow Blood avec ce fou de Lorsen (slo-blo, tape-safe)
See'ya, bloody fraise, Tech-Noir, ...

°°C'est quoi tes influences en générale?

Le sexe la drogue et le rock'n roll .?!? et vous tous je dirais ... 
Au delà de bien évidement une ch'tite culture musicale bien ordonnée mais ... tellement vaste !!!

°°Si tu dois choisir 5 albums et pas un de plus?

Elvis Presley, car c'est le premier !
Joy Division - Unknown Pleasure
David Bowie - Outside
Pink Floyd  - The Wall
Stoogees- Fun House, d'office ... 
Mais c'est impossible pour moi ce genre de classement.

°°(Je sais mais j'aime bien savoir)
Et si tu dois sortir un seul album que tu as fait, lequel?

Si je dois le sortir physiquement il n'est pas encore fait ... 
Tout cela reste des exercices pour ma part, celui là serait énorme, 
me tenir loin de la prétention d'être un artiste me maintient dans un objectif clair et concis, 
me construire musicalement ou m'achever socialement, au choix 😛

°°Ah ah, tu passes le 18 novembre en concert avec Bloody Blue au Labo à Dour,
racontes nous un peu la préparation de ce live?

J'ai pondu quelques nouveaux morceaux instrumentales pour l'occasion, mais qui sortiront sous BBS (spoilage) :p,
je sort d'une matinée prolifique ou j'en ai bidouillé quelques une de plus,
dans l'attente milieu de semaine d'un nouveau joujou plus que nécessaire
au bon développement de la configuration qui à servie à confectionner 
les bloody blue mis en ligne ces derniers mois, ainsi que le projet
WRAPPEDiNC4 que j'ai hâte de développer sous ce type de branchement, 
mais de manière synthétique ... je suis comme un savant, fou, mais dans l'ignorance.
Donc je m'y prépare éparpillé, de nouveau, sans grande prise de tête, j'ai foi dans le doute.

°°Tes projets futures?

Trouver le grand amour .?!? ... Je passe.

°°Le mot de la fin?

Merci de faire ce que tu fais, pour nous, pour toi, j'adore donc, bonne continuation ... Simply !!!

°°Merci à toi pour cet entretien !

___ _____ ______ ______ __________ _____ ___________ ____ _______ ______ ________ _____ _____ _____ ___ __ ______ _____ ___ _____ __ __ _

HS.. fils de la New Beat des années 80 belges.
Un vieil homme de l'ombre pour une production sombre et minimale.























HS & Poppy Ruth Silver - The Day They Flocked



Prochain concert : Bloody Blue le 18 novembre au Labo à Dour
                              BBS le 15 décembre au Barlok à Bruxelles


Les liens

Paradis Acide_les-enfants-innocents_free download
bloodyblue.bandcamp
siro813-Hs-SuicideSynthetic (dernier album en date)
HS - hierarchysucks.bandcamp
L'anthracite/album/lenfanthracite-ghgr
godhatesgodrecords2.bandcamp
BBS/completelygonerecordings/EP
facebook/bloodyblueproject
bandcamp/tag/hell-seb

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Le Belgovideo
en 3 parties
Rock Belge - ce marchand de rêve surréaliste


Les Beaux jours du Rock Belge


Arno (AB Sessions)



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Quelques Liens en +

crammed.discs.be
la-saga-du-rock-belge
maywayrecords
musicinbelgium
rockerill.com
liste groupe belge
lazone.be

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Image 3


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 
___ _____ ______ ______ __________ _____ ___________ ____ _______ ______ ________ _____ _____ _____ ___ __ ______ _____ ___ _____ __ __ _