lundi 18 décembre 2017

Belgian Underground -part 5-


Voici la cinquième partie de Belgian Underground.
Il se passe beaucoup de chose dans l'underground Belge,
de bonnes et de moins bonnes.
L'arrêt définitif (ou pas) de salle de concert comme le Magasin 4,
ou le Barlok dans quelques mois.
Deux des derniers endroits "underground" de notre capitale
(qui n'en est pas moins la capitale de l'Europe) triste...
Mais aussi Le Labo de Dour (anciennement La Cave) qui ferme ses portes là tout récemment.
Et pourtant, il y a une multitudes d'artistes, musiciens ou groupes
qui revendiquent cette scène.
La culture "underground" n'est malheureusement pas très considérée chez nous.
Un des artistes les plus "réputé" dans ce milieu underground en Belgique
pour commencer cette part 5 qui n'est ni plus ni moins que Rudy Trouvé,
et le label Les Disques du Crépuscule sont à l'honneur.
Comme d'habitude le Belgovideo (en 2 parties) et les liens, infos et images
pour terminer ce numero.
Merci à ceux qui suivent ce Blog.
N'hésitez pas à vous abonner, c'est gratuit...
Rdv pour la part 6 très bientôt..



Sommaire
Image 1
Rudy Trouvé
Image 2
Les Disques du Crépuscule
Le Belgovideo
Les liens et infos
Image 3


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Image 1

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Rudy Trouvé

































Avez vous déjà remarqué ou entendu la guitare jouée sur une corde dans "Worst Case Scenario" de dEUS? C'était lui.
Avez vous déjà vu la pochette de l'album "Stained Glass" de Kiss My Jazz? C'était lui aussi.

Membre fondateur de dEUS, et présent sur ses deux premiers albums, Rudy Trouvé est une figure emblématique de la scène musicale belge.
On l'a vu dans dEUS certes, mais aussi dans Dead Man Ray, Kiss My Jazz, Gore Slut, I H8 Camera, Tape Cuts Tape, The Love Substitutes, en sextette ou en septette, et plus récemment dans The Mechanics (avec Mauro Pawlowski) et il a sorti "40 à 50 albums" du haut de ses 50 ans. Aussi fondateur du label Heaven Hotel, il est également un peintre accompli, comme en témoignent les nombreuses pochettes d'albums dont il est l'auteur.
La peinture de Rudy Trouvé est à l'image de sa musique, sombre et intimiste, des huit clos, des personnages obscurs ...

some record covers

"j'aime bien faire de tout et le plus possible. Des concerts mais pas trop. Je ne suis pas capable d'interpréter des disques, je me vois plutôt comme un type de l'art figuratif, un sculpteur de sons. Le bruit et le son sont aussi des arts." R.Trouvé.   


Il se décrit lui-même comme un fétichiste de l'audio et comme un mauvais guitariste.
Son son de guitare "lofi" est reconnaissable par des milliers et tout cela fait de Trouvé l'un des artistes
les plus respectés de la scène musicale belge.
Considéré comme un grand improvisateur, au cours de jam sessions et de concerts expérimentaux.
Il a partagé la scène avec Mauro Pawlowski, Zeitkratzer Ensemble (Allemagne), Marc Ribot (États-Unis), Pierre Bastien, Pierre Berthet,
des membres de DAAU, Zita Swoon, Tom Barman...

Dead Man Ray

Rudy Trouvé reste cet "étrange objet du désir". Ses prestations en solo, débutées il y a six ou sept ans, rassemblent musique et visuel, l'un répondant à l'autre avec une part d'improvisation qui varie. Rudy "bricole" de petits films projetés en scène et leur fournit une BO, chantée ou pas, selon ses envies du moment.

Découvrez ici "It is moving" titre paru sur "Rimbaud Tape" chez Luik Records.


ou ici avec The Mechanics.


Et ici avec dEUS.


Les Liens

https://www.jezusfactory.com/
http://www.heavenhotel.be/
gore-slut-live-at-nandrin-1997
jezus-factory-records-sampler-freedownload
discogs.rudy.trouvé
discogs.Dead-Man-Ray

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Image 2

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Les Disques du Crépuscule



Les Disques du Crépuscule, maison de disque fondée à Bruxelles en 1980 par les journalistes Michel Duval et Annik Honoré, en collaboration avec le designer Benoît Hennebert.
Au début, les activités comprenaient des événements live sur le célèbre site Plan K (Joy Division, Echo and the Bunnymen, Orange Juice), ainsi que des singles de A Certain Ratio, Section 25 et The Durutti Column sur Factory Benelux.
Le premier album de Crépuscule, un élégant coffret de cassettes / livres intitulé From Brussels With Love, est arrivé en fin d'année 81, avec un certain nombre d'artistes qui sortiraient des disques sur le nouveau label : Gavin Bryars, Michael Nyman, Harold Budd, Bill Nelson, Richard Jobson and the Names. Au cours de sa première année, ils ont également publié divers singles de Cabaret Voltaire, Josef K, Tuxedomoon, Antena, Ludus, Malaria !, Marine, Mikado et Soft Verdict (alias Wim Mertens), entre autres, ainsi que deux autres compilations éclectiques: The Fruit of the Original Sin, and Ghosts of Christmas Past.




Entre 1982 et 1990, un groupe d'artistes remarquablement cosmopolites se réunis dans la capitale belge, notamment Paul Haig, Wim Mertens, Isabelle Antena, Anna Domino, Alan Rankine et les membres de Tuxedomoon, Blaine L. Reininger, Steven Brown.. Certains des disques qu'ils ont faits étaient pop, d'autres étaient d'avant-garde ou le mélange des deux.


Les Disques du Crépuscule entretient des liens étroits avec Factory Records à Manchester et exploite également des filiales au Royaume-Uni (Opération Twilight) et au Japon (Crépuscule au Japon). 1984 voit l'inauguration d'Interférences, une chic brasserie cosmopolite de la rue de la tête d'or, juste à côté de la Grand Place. Une sorte d' Haçienda au centre-ville de Bruxelles, mais avec une meilleure carte des vins.


Au cours des années 1990, l'éclectisme Crépuscule s'est étendu à Ultramarine, Cathy Claret, The Jazz Passengers et John Cale, tandis que dans les années 2000, le label s'est brièvement déplacé à Paris, se concentrant sur les bandes sonores et le marché domestique français. 2013 a vu le retour du label en version classique avec des éditions spéciales d'Isabelle Antena, Tuxedomoon, Pale Fountains, Anna Domino, Paul Haig, Ludus, Josef K, The Names, Steven Brown et Allez Allez. Le label revitalisé a également publié de nouveaux projets de Marnie, Deux Filles, Marsheaux, 23 Skidoo, Blaine L. Reininger et Les Panties.
En janvier 2016, le label a sorti Ni d'Eve, Ni d'Adam, une toute nouvelle compilation marquant 35 ans d'activité crépusculaire, organisée par James Nice et Michel Duval.


23 Skidoo - Shrine

                                                                        
Brian Eno: From Brussels With Love - Interview

La compilation était intentionnellement internationale,
avec la France (Radio Romance), la Belgique (Les Noms),
l'Allemagne (Der Plan) et même l'Ecosse (Richard Jobson) tous représentés,
ainsi que les contingents britanniques et américains plus familiers.
Le design, lui aussi, séduisait Continental, avec un texte imprimé dans une variété de langues,
et de copieuses illustrations de bandes dessinées de Jean-François Octave
qui reflétaient l'obsession belge pour la bande dessinée.

18 pistes, de nombreux noms familiers,
quelques invités spéciaux et un design alléchant rendent cette expérience aussi agréable
que les autres compilations Crépuscule plus anciennes.
Ni D'Eve et Ni D'Adam se joignent à From Brussels With Love, the Fruit of the Original Sin,
Moving Soundtracks, Ghosts of Christmas Past et The Quick Neat Job,
comme un important document sonore de l'empreinte du label.


Les Liens

From Brussels with love version cassette audio.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Le Belgovideo

Belgium Underground / Samy Birnbach

Siglo xx - Sister Suicide / 1987

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 
Quelques Liens en +



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Image 3


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •