mercredi 15 novembre 2017

Belgian Underground -part 4-

4em volet pour les Belgian's Underground.
il n'y a pas que la musique dans l'underground Belge.
Si vous avez suivi certains liens dans les parties précédentes, vous aurez remarqué
qu'il y avait du cinéma (Belge), des images (Belge), des docus (Belge), etc..
Non pas que je sois patriote ou nationaliste, non cela n'a rien à voir.
Simplement j'aime la culture de chez nous, que ce soit en musique ou en art en générale,
et je crois qu'il y a assez de matière pour encore pas mal de -part- !
Donc pour débuter cette fois : le surréalisme Belge
et son mouvement qui à vu le jour début du siècle.
Ensuite en seconde partie, une petite visite chez Hell Seb
fondateur et créateur du netlabel God Hates God Records
et figure connue chez nous pour ses projets en collaboration ou en solo.
Un Belgovideo en 3 parties sur les beaux jours du rock Belge et
pour finir sur les liens et infos
tout en restant dans la Belgitude :)


Sommaire

Image 1
Le surréalisme en Belgique
Image 2
Hell Seb (entretien)
Le Belgovideo
Les liens et infos
Image 3


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Colin Raff / image 1


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Le Surréalisme en Belgique

La Belgique est le seul pays à avoir connu deux groupes surréalistes distincts.
Le plus ancien vient de Bruxelles autour de la forte personnalité de Paul Nougé,
tandis que l'autre groupe, sous la houlette d'Achille Chavée,
fit du Hainaut "la seconde patrie du surréalisme". (A.Breton).

Si le Surréalisme de Belgique ne se concrétise officiellement qu'en 1926,
il résulte d'une série d'expériences antérieures qui,
en majorité, découlent du profond malaise de l'Europe après la première guerre mondiale.
En 1924, l'année de la rédaction du Manifeste, le premier tract de Correspondance,
revue qui annonce déjà le groupe de Bruxelles, est lancée.
Plus qu'une exploration esthétique ou littéraire,
les surréalistes de bruxelles revendiquent une revanche avant tout morale, 
exprimée à travers la célèbre phrase de Paul Nougé :

"L'avènement d'un art nouveau ne nous préoccupe pas...
il s'agit de vivre."




Dès 1926 la Belgique intègre les principes surréalistes français.
Magritte sera au centre d'un grand groupe d'amis surtout d'écrivains, comme Goemans, Nougé, Mesens et plus tard Scutenaire,
tous animés par un même esprit subversif.
Déjà en 1923, suite à la découverte d'un tableau de Chirico,
Magritte abandonne la peinture abstraite: "la forme ne m'intéresse pas, je pèche des idées".
A partir de 1927, et pendant 3 ans, Magritte et Goemans rejoignent le groupe français à Paris mais en 1930,
après une dispute avec Breton, Magritte revient en Belgique.
Le surréalisme belge se distingue nettement des théories de Breton sur la conception de l'image.
Elle n'est ni le résultat d'une écriture automatique, ni le fruit du hasard mais produit d'une démarche longuement réfléchie.
La question de la connexion entre l'objet réel, son image et les mots le définissant
sera au centre de la révolution surréaliste de Magritte.

La différence entre les Belges et les Français portait plus sur la méthode. Les Belges n'acceptaient pas l'écriture automatique. Par exemple, Magritte soumet d'abord des croquis et en parle à ses amis avant de terminer ses tableaux. Sa peinture est tout le contraire d'une peinture instinctive et inspirée, elle est très concertée comme les textes de Paul Nougé et de l'instar de quelqu'un comme Paul Valery. Ce qui les distingue des surréalistes français, c'est l'importance qu'ils accordent à la musique. On peut rappeler "La conférence de Charleroi" de Paul Nougé, un texte très important sur la musique. Ils comptaient d'ailleurs parmi eux un musicien, André Souris.

         Paul Nougé



Marcel Mariën, Muette et aveugle, 1945, coll. Fédération Wallonie-Bruxelles

Les surréalistes cherchent à donner à l'art et à la vie un sens poétique bouleversant en explorant des données nouvelles
comme le rêve, le hasard, l'inconscient, le désir, l'irrationnel, le mystère ou l'absurde.
Ils accordent le désir de toute puissance et la beauté hors des cadres stéréotypés.
L'art doit rendre visible l'invisible, la poésie doit dire l'indicible.

Marcel Mariën - L'accord parfait 1977.
Moulage d'une main, touches de piano,
velours et dentelle dans un coffret plexiglas.
Signature, titre et date au revers.
©Sabam Belgium




et plus récemment ... même si on ne peut plus parler de "mouvement", il y a quand même une relève assurée,
et ce dans des arts différents comme la BD,  la musique, la littérature et bien sûr la photo et le cinéma
(en court métrage le plus souvent).... quelques exemples ci dessous ►


Kama & Seele - Cowboy Henk
Cowboy Henk est principalement connu en Flandre,
où ses aventures mêlant sexe et "nonsense".
Les éditions Frémok en ont tiré en 2013 un recueil traduit en français.


Daniel Hulet, créateur de la série "L'état Morbide" ou "Extra Muros"


Arno, image tirée de le vidéo "The Show of Life"
                    
                    The Hat's Desposable Man.
      Court métrage réalisé par O.M.A. (One Minute Art). 2013


Les Liens


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Image 2


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

Un Voyage Pour L'enfer

Fondateur et créateur du netlabel God Hates God Records en 2013 (catalogue de plus de 400 releases).

Hell Seb connu sous ses projets Bloody Blue, HS, Land Maker ou en collaboration avec BBS, Slow Blood, Paradis Acide ou
L'anthracite et quelques autres encore.. (pour en savoir plus, voir les liens en bas de l'article).
Très prolifique, il a du sortir une bonne dizaine d'album depuis janvier sous plusieurs projets différents.
D'ailleurs un album sous le nom HS vient de voir le jour chez Sirona Records.
C'est donc la bonne occase pour une entrevue avec le boss de GHGR !

Bloody Blue.. un homme de l'ombre pour une production sombre et minimale..

Trouble by Bloody Blue 2017
___ _____ ______ ______ __________ _____ ___________ ____ _______ ______ ________ _____ _____ _____ ___ __ ______ _____ ___ _____ __ __ _

L'entretien

°°Avant de commencer, je voudrais que tu tendes la main sur la bible de l'underground,
et que tu jures que tu diras toute la vérité , rien que la vérité !

Je le jure !

°°Pour débuter, j'aimerais que tu nous parles un peu de ton parcours musical?

Hello Pat, ...
Pour résumer,
80's, NewBeat, skater dans l'âme, les années qui suivirent c'est déjà dans la rencontre et l'ouverture aux autres
que j'ai découvert peu à peu la scène de la planche a roulettes via Faith no More, Bad Religion, Beatie Boys, and more ...
Début 90's un ami s'entiche d'une basse et du son de l'époque avant que n'arrive
le dirty boom MTV avec Nirvana et consort, subjugué, innocent mais enfin dans mon élément,
nous étions quelques uns, motivé, nous fondions notre groupe ...
Le bassiste évidement (Ólafur Christiánson pour ne citer que lui, Bathernay, Eric in the Kitchen), a la basse, 
le batteur sans batterie, et moi je me suis auto proclamé guitariste chanteur, sans guitare ... 
Ados quoi, le rêve, le pied intégral enfermé dans un local pour une bonne dizaine d'années ... and more, 
avec certainement moins de cinq scènes dans les lattes mais ... la hargne nous l'avions.
S'en suivra en toute logique l'approche des potards et de l'enfermement synthétique, un parcours émotionnel 
entre passion et dépression sans pour autant être curieux en terme de nouvelles découvertes , cela viendra plus tard...

°°Et GHGR , qu'est ce qui t'a ammené à lancer ce netlabel?
qu'est ce qui s'est passé dans ta tête ce jour là?

On m'avait parlé d'un Netlabel où il y avait possibilité de filer un track pour une compilation, 
ayant essuyé un refus (amicale), mais étant curieux face à cet univers impitoyable (LOL) 
j'ai fait quelques recherche sur le sujet, au delà de faire de nouvelles connaissances dans le milieu,
et je me suis lancé dans un groupe Facebook,  The Artvengerz lié en parallèle à un groupe Soundcloud du même nom, 
une compilation nommée Freedom Pleasure and Safe en est tirée incluant ce track en question, ne sachant où la sortir,
je fonde dans la foulée GodHatesGodRecords, Dieu hait Dieu, l'homme hait l'homme, sorte de conclusion pseudo philosophique
sur la bêtise humaine, un Netlabel ouvert aux partages et aux bonnes vibrations, nous étions déjà amis (Pat/Sylphides, l'interviewer :p)
depuis 2010 plus ou moin, via nos projets respecifs et je t'ai vite demandé d'être de la partie pour faire tourner la boutique, 
j'en profite d'ailleurs pour te remercier car tu assures grave, alors que je perds souvent la boussole dans la diversité des projets ou je m'engouffre :p

°°Ton rêve le plus fou (musicalement parlant)?

Une partie de ma curiosité inexploitée je dirais, faire du son à l'image ...

°°Ton "vrai" rêve le plus fou?

Avec David Lynch ... 😛

°°Après avoir sorti la série CIRCLE de Bloody Blue (9 volumes avec des invités) sur GHGR,
et quelques autres hommages je crois.. si justement je te cite David Lynch tu dis quoi?

Je dis que je suis FOU  ... ET QUE JE PRIE POUR UNE SAISON 4 DE TWIN PEAKS !

°°Et en arts en generale? a part David Lynch..

J'ai juste envie de dire que "la vie" est un art et que beaucoup de choses m'intéressent,
m'interpellent, anodinement, je trouve ça beau.

























°°Que penses tu de la Belgique et de sa politique vis à vis de l'Europe
et tout ce qui suit? et par rapport à la culture on en est ou?

C'est merdique, la culture trinque également ...
Des gens sont actifs en terme de faire bouger "leurs" choses, et cela fonctionnent, 
comme pour nous, mais globalement rien ne change, je ne dirais pas que c'est peine perdue,
mais que l'époque qui nous à faite et nous anime encore est révolue, et pour de bon.
Nous avons la chance sur Dour d'avoir un collectif sous forme d'ASBL du nom de X Scandalous
qui avec peu de moyens mais surtout beaucoup d'efforts organise et met en scène la crème 
des bands locaux et d'ailleurs, l'underground, un monde de connections, de convictions.
Quelques sorties physique ou digital sous forme d'EP et de compil sur GodHatesGodRecords témoignent 
de cette richesse souterraine qui j'espère un jour sautera à la gueule de tous comme une évidence, 
pour peu que l'on s'y intéresse ...  

°°Tu as pas mal de projets, bloody, HS, LandMaker,
ou en collaborations Slow Blood, BBS, L'anthracite, et j'en passe..
en gros quelle est la différence entre ces projets et comment t'y retrouves tu?

Par époque et configuration sonore lors du processus de création:

2010/2015 pour Machinal Suicide Technology, LandMaker/LndMthrFckr, Larry Birth,
c'est de la pure MAO dédié electro et reprend toute la période 
ou j'ai seulement acquis l'outil informatique et quelques connaissances de base sur logiciel,
je bossais et bosse toujours le sujet, j'éprouve énormément d'intérêt à comprendre enfin ce qui me passe par la tête ...
2015, HS en est l'aboutissement parallèlle certainement, toujours avec ce qui me passe par la tête mais
avec des influences et un style sur papier définis comme minimal, en terme d'exercices !!!
Un petit dernier à vu le jour chez Sirona Records et a pas mal de downloads, Suicide Synthétic,
en compagnie de Poppy Ruth Silver sur un titre, autant dire que je suis fier de ce résultat, 
cela en est un à mon sens, dans la gratuité c'est la quantité qui renforce le sentiment d'un partage
réussit, de faire quelque chose qui interpelle une autre personne que toi, et de pas être si nul finalement.

... Au préalable j'ai toujours eu une gratte dans les mains et comme tout est cyclique
retomber là dedans à amené le projet bloody blue vers 2014 en mode one man show, improvisation live, 
autour d'effets divers comprenant du loop et un confort de jeu rétroactif (couché par terre...) ...

Etant un projet ouvert à la collaboration sous cette configuration, certaines ont vite prises leur propre identité,
d'où le nombre de projets, BBS, (bloody blue/Sylphides) avec deux EP en ligne et un troisième sur papier, reste prioritaire avec bloody blue
en terme de compositions et de prestations, nous y jouons tout les deux (Pat, tjrs)
et c'est une chance incroyable de partager la scène ensemble ... (Next live, 15/12/2017 Barlock, BXL) !
Généralement c'est surtout l'échange de données qui compose le reste de mes collaborations ...

WRAPPEDiNC4 avec Linde Wegener, 
Paradis Acide avec Caroline Dahyot, 
l'Anthracite avec l'sot du 74 Guillaume Steenhaut, 
Slow Blood avec ce fou de Lorsen (slo-blo, tape-safe)
See'ya, bloody fraise, Tech-Noir, ...

°°C'est quoi tes influences en générale?

Le sexe la drogue et le rock'n roll .?!? et vous tous je dirais ... 
Au delà de bien évidement une ch'tite culture musicale bien ordonnée mais ... tellement vaste !!!

°°Si tu dois choisir 5 albums et pas un de plus?

Elvis Presley, car c'est le premier !
Joy Division - Unknown Pleasure
David Bowie - Outside
Pink Floyd  - The Wall
Stoogees- Fun House, d'office ... 
Mais c'est impossible pour moi ce genre de classement.

°°(Je sais mais j'aime bien savoir)
Et si tu dois sortir un seul album que tu as fait, lequel?

Si je dois le sortir physiquement il n'est pas encore fait ... 
Tout cela reste des exercices pour ma part, celui là serait énorme, 
me tenir loin de la prétention d'être un artiste me maintient dans un objectif clair et concis, 
me construire musicalement ou m'achever socialement, au choix 😛

°°Ah ah, tu passes le 18 novembre en concert avec Bloody Blue au Labo à Dour,
racontes nous un peu la préparation de ce live?

J'ai pondu quelques nouveaux morceaux instrumentales pour l'occasion, mais qui sortiront sous BBS (spoilage) :p,
je sort d'une matinée prolifique ou j'en ai bidouillé quelques une de plus,
dans l'attente milieu de semaine d'un nouveau joujou plus que nécessaire
au bon développement de la configuration qui à servie à confectionner 
les bloody blue mis en ligne ces derniers mois, ainsi que le projet
WRAPPEDiNC4 que j'ai hâte de développer sous ce type de branchement, 
mais de manière synthétique ... je suis comme un savant, fou, mais dans l'ignorance.
Donc je m'y prépare éparpillé, de nouveau, sans grande prise de tête, j'ai foi dans le doute.

°°Tes projets futures?

Trouver le grand amour .?!? ... Je passe.

°°Le mot de la fin?

Merci de faire ce que tu fais, pour nous, pour toi, j'adore donc, bonne continuation ... Simply !!!

°°Merci à toi pour cet entretien !

___ _____ ______ ______ __________ _____ ___________ ____ _______ ______ ________ _____ _____ _____ ___ __ ______ _____ ___ _____ __ __ _

HS.. fils de la New Beat des années 80 belges.
Un vieil homme de l'ombre pour une production sombre et minimale.























HS & Poppy Ruth Silver - The Day They Flocked



Prochain concert : Bloody Blue le 18 novembre au Labo à Dour
                              BBS le 15 décembre au Barlok à Bruxelles


Les liens

Paradis Acide_les-enfants-innocents_free download
bloodyblue.bandcamp
siro813-Hs-SuicideSynthetic (dernier album en date)
HS - hierarchysucks.bandcamp
L'anthracite/album/lenfanthracite-ghgr
godhatesgodrecords2.bandcamp
BBS/completelygonerecordings/EP
facebook/bloodyblueproject
bandcamp/tag/hell-seb

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Le Belgovideo
en 3 parties
Rock Belge - ce marchand de rêve surréaliste


Les Beaux jours du Rock Belge


Arno (AB Sessions)



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Quelques Liens en +

crammed.discs.be
la-saga-du-rock-belge
maywayrecords
musicinbelgium
rockerill.com
liste groupe belge
lazone.be

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 


Image 3


• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 
___ _____ ______ ______ __________ _____ ___________ ____ _______ ______ ________ _____ _____ _____ ___ __ ______ _____ ___ _____ __ __ _